Patrice Quétin, artiste polymorphe

atelier_ap4Patrice Quétin, artiste polymorphe diplômé en Arts et en Sciences de l’Education, comédien, danseur et animateur d’ateliers d’écriture.

Avec l’association Vadrouille, il participe et anime régulièrement des ateliers d’écriture itinérants appelés « Cavales ». C’est le travail sur la langue avec des personnes en difficulté d’insertion et en situation d’illettrisme qui l’a amené à s’intéresser à une démarche d’expression affranchie du contexte scolaire, lequel représente souvent une expérience négative pour ces personnes.

Dans le cadre de sa recherche universitaire il s’est intéressé aux ateliers d’écriture mais a aussi participé au programme « Chercheur-Citoyen, Jeu d’orchestre en prison », en co-animant régulièrement des ateliers orchestraux avec des personnes détenues et en menant une résidence de « Théâtre des Sens » au centre pénitentiaire d’Annoeullin dans le cadre de la formation aux métiers de techniciens du spectacle avec le Collectif Ligne 13 en 2013.

Il a récemment animé un ateliers d’écriture avec l’association L’inter(s)tisse à la maison d’arrêt d’Arras dans le cadre du projet « L’abécédaire de Raoul », en partenariat avec les Archives départementales du Nord, finalisé par l’exposition « Schnoukout debout ! ».

L’objectif des ateliers d’écriture est d’amener les participants à trouver dans l’expérience directe les déclencheurs d’une écriture où se mêle fiction et récit de soi. L’écriture est un acte individuel mais qui peut être porté par une dynamique collective, l’atelier d’écriture est ce cadre qui permet la circulation entre l’intime et le public : le temps de lecture qui clôture chaque atelier, où chacun restitue au groupe ce qu’il a produit, représente parfaitement ce mouvement, quand ce qui vient juste d’être écrit est reçu par des oreilles bienveillantes et se met à exister comme un objet littéraire.

L’atelier d’écriture est tout sauf un atelier pédagogique: on ne va pas apprendre à écrire, on va juste faire venir l’écriture, c’est pour cela qu’il s’adresse à tous sans pré-requis (personne de langue étrangère ou en situation d’illettrisme). Ce qui va porter le groupe, c’est sa mixité : il y a des personnes à l’aise avec la langue qui vont être facilement bloquées parce qu’elles ne maîtrisent pas l’orthographe et la syntaxe et des personnes plus en difficulté avec la langue mais moins bloquées par ces questions formelles qu’elles ne connaissent pas.